Love yourself.


Tu sais cette chose qui te donne juste envie de rester au lit toute la journée et de pleurer toute les larmes de ton corps jusqu’à épuisement ? Ben elle est revenue.

Tu sais cette  chose qui te fais sentir grosse et moche dans n’importe quelle tenue, avec n’importe quel maquillage ou coiffure, qui te fais perdre 1000 poins de confiance en toi ? Ben elle est revenue.

Tu sais cette chose qui te fais te dire que de toute façon, ça sert à rien que t’essaie, t’y arriveras de toute façon pas ? Ben elle est revenue.

Tu sais cette chose qui te fais te sentir mal, dans tout type de situation, qui te met au fond du saut alors que t’as tout pour être heureuse ? Ben elle est revenue.

Tu sais cette chose, qui te fais te demander ce que tu fou là, qui te fais douter toi même de ta propre existence, qui te fais te demander ce que tes proches foutent autour de toi, ton copain, tes amis, tes parents, ta famille ? Ben elle est revenue.

Peut-être qu’au fond elle n’est jamais partie ? Peut-être qu’elle est là, tapie dans l’ombre, dans un coin bien enfoui de ta tête, à attendre la moindre faiblesse pour resurgir et te dévorer.

Mais t’as pas le droit d’abandonner et de la laisser gagner. Et tu sais pourquoi ? Parce que tu vaux mieux que ça. Parce que t’as pas le droit de laisser la vie derrière toi et d’abandonner tout ce qui t’aiment et que toi aussi t’aimes. Parce que tu vas pas laisser cette chose gagner oh ! Réveille toi. Vis. Fais des trucs que t’aimes ! Fais des crêpes, mange une glace, mate un film oh! Parfois t’as pas besoin de faire un truc de fou pour remonter la pente. Les meilleures choses dans la vie sont les plus simples (Cc la pub pour le fromage, ouais je sais!)

Et si vraiment, un truc te dérange, essaie de le changer. Tu sais des fois, juste changer sa couleur de cheveux, ou sa coupe ça fait vachement de bien.

Puis n’oublie pas : Vis pour toi. Pas pour les autres. Ceux qui jugent ou qui donne sans cesse leur avis alors que t’as rien demander : GO AWAY. Libère toi.

Et comme dirait notre ami Justin : Love yourself.

  60's In Dallas